Dans un contexte national porteur pour l’Alternative, le rassemblement du centre, les Jeunes Démocrates Européens, dont sont membres en France les Jeunes Démocrates – Modem et les Jeunes Forces Démocrates, l’un des mouvements jeunes de l’UDI, ont organisé leur premier week-end européen à Paris les 16 et 17 novembre  dernier en présence de délégations venues des autres États membres. 

« Alors qu’un sommet européen sur l’emploi des jeunes s’est tenu cette semaine à Paris et a accouché d’une souris, nous voulons montrer que l’Europe peut s’engager davantage sur ces thématiques. Saupoudrer un peu d’argent européen ici et là ne suffira pas, il nous faut une véritable stratégie européenne de l’Emploi» affirme Pierre Bornand, Vice-Président des Jeunes Forces Démocrates – UDI.

« Nous étudions la possibilité de construire un véritable Erasmus de l’emploi pour permettre à tous les Français, quel que soit leur secteur d’activité, d’acquérir une expérience dans un autre pays de l’Union et ainsi découvrir d’autres cultures entrepreneuriales, différents modes de management. » appuie Mathieu Camescasse, Responsable des affaires européennes des Jeunes Démocrates – Modem.

YDE5

Le samedi après-midi, une table ronde  organisée à Sciences Po sur le thème de l’Emploi des Jeunes en Europe a réuni Henri Malosse Président du Conseil Economique et Social Européen, Marielle de Sarnez députée européenne, Alexis Govciyan Directeur de l’Institut Superieur des Métiers et Conseiller Regional d’Ile de France ainsi que Bernard Gomel  (CNRS) chercheur au Centre d’Études de l’Emploi.

Lors des échanges avec la cinquantaine de jeunes présents, de nombreuses sujets cruciaux ont été abordés: est-ce que le taux de chômage des jeunes est une bonne ‘mesure’ du problème? comment faire en sorte que la mobilité soit vécue comme un choix et non comme une contrainte? faut-il utiliser les ressources financières de la « Garantie jeune » pour exonérer de charges tous les premiers emplois pendant un an? comment changer les mentalités pour ne pas cloisonner les étudiants en fonction de leur diplôme? Vous pouvez retrouver les grandes lignes de ce débat dans l’article d’Estelle Legrand.

Les Jeunes démocrates européennes, les JDems et les JFD sont  ensuite allés  sensibiliser les parisiens à l’Europe par une distribution de tracts… plutôt bien accueillis par les passants, malgré le froid!

Le dimanche matin, des formations ont permis aux participants d’approfondir différents sujets en prévision des élections européennes de 2014 et de dégager de nombreuses idées concrètes pour l’Europe.