#IdéesJFD                                        A retenir, nos propositions

  • Nous ne cessons d’appeler à une Europe plus fédérale
  • Nous ne cessons aussi d’appeler à une Europe qui deviennent véritablement démocratique

Nous contacter

Alors ne l’oubliez pas, et participez, soutenez !

On n’en parle malheureusement pas assez, mais 2013 est l’Année européenne des citoyens. A l’occasion du 20e anniversaire de la citoyenneté de l’Union introduite par le Traité de Maastricht, 2013 sera une année que la Commission veut axer sur les droits conférés automatiquement à tous les citoyens européens, partout dans dans l’UE. Des droits qui bénéficient chaque jour à 500 millions d’Européens et qui complètent les droits nationaux.

Ce n’est que si, nous, les citoyens européens, exerçons ces droits, que nous pourrons pleinement en tirer profit en tant qu’individus. Mais aussi que nous pourrons en faire bénéficier l’UE grâce au soutien renforcé des citoyens en faveur du projet européen, un projet qu’il revient à nous tous de définir et bâtir. Or, pour mieux exercer ces droits, il faut mieux les connaître : c’est exactement l’objectif de cette année européenne des citoyens 2013, et les JFD applaudissent cette initiative qui ne peut que contribuer à rendre à chacun d’entre nous, la parole sur cette question si cruciale qu’est l’avenir de l’UE. Cette Année européenne des citoyens encouragera le dialogue, à tous les niveaux, entre les pouvoirs publics, la société civile et les entreprises, afin que vous – en tant que citoyen – déterminiez les priorités de l’UE à l’horizon 2020 en matière de droits, de politiques et de gouvernance.

Pour en savoir plus

L’Année Européenne des Citoyens

Les débats organisés par la Commission européenne  

Il ne vous reste plus qu’à vous saisir de cette opportunité !

L’Union Européenne est sans cesse l’objet d’attaques – un véritable bouc émissaire ! – des mouvements politiques adeptes de la facilité et des solutions simplistes, qui accusent Bruxelles d’être à l’origine de tous nos maux et reprochent en particulier sa technocratie. Et nous sommes les premiers à reconnaître que tout n’est pas parfait avec l’UE, loin de là : les décisions prises à Bruxelles ne sont pas toujours comprises et le sentiment est vif de se faire dépouiller de son droit légitime de prendre part au débat politique. Si nous ne cessons d’appeler à une Europe plus fédérale, une Europe politiquement et fiscalement intégrée, une Europe plus solidaire, une Europe qui nous protège d’avantage en mettant plus en commun afin de peser dans le monde, une Europe plus forte qui nous permette de trouver tous ensemble les solutions pour sortir, par le haut, de la crise profonde que traverse notre continent, nous ne cessons aussi d’appeler à une Europe qui deviennent véritablement démocratique. Une Union qui nous permette de nous sentir tous fiers d’être des patriotes européens.

Deux Initiatives citoyennes européennes à soutenir :
OneSingleTariff et Fraternité 2020

Reconnaissons toutefois que la démocratie européenne progresse (mais à trop petits pas) dans le bon sens. Par exemple, le prochain Président de la Commission devra recevoir la confiance du Parlement Européen démocratiquement élu en 2014. De même, les citoyens peuvent désormais directement mettre à l’agenda de l’UE leurs préoccupations avec l’Initiative Citoyenne Européenne. Une très belle avancée définie dans le Traité de Lisbonne qui permet à un million de citoyens de l’UE de participer directement à l’élaboration des politiques européennes, en invitant la Commission à présenter une proposition législative. Plusieurs initiatives ont été lancées, mais deux d’entre elles ont retenu notre attention :

OneSingleTariff est initiée par une équipe de jeunes européens et propose une loi sur un tarif unique des communications mobiles en Europe « pour en finir avec la surfacturation des communications téléphoniques entre européens ». La disparition des frais d’itinérance qui sont imposés lorsque l’on passe d’un Etat-membre à l’autre, signifierait une nouvelle avancée significative pour la liberté de circulation des idées dans l’Union.

Fraternité 2020 veut améliorer les programmes d’échange de l’UE – tels que Erasmus ou le Service volontaire européen (SVE) – « afin de contribuer à une Europe unie, fondée sur la solidarité entre les citoyens ». A travers cette initiative, c’est la volonté de permettre à chaque jeune européen de découvrir par l’échange ce que l’Europe unie signifie pour eux.

 

Nous avons tous notre mot à dire, notre soutien à donner, notre connaissance des actions de l’Europe dans notre quotidien à mieux connaître, et cette année est l’opportunité de s’interroger sur le projet pour l’Europe que nous souhaitons. La seule contrainte, c’est de le vouloir et de demander cette participation démocratique au futur de l’Union Européenne. Alors, participez !

Pole Réflexion

Jeunes Forces Démocrates