A la suite de sa récente nomination en tant que Délégué Départemental de la fédération JFD d’Indre-et-Loire, focus sur Romain Brutinaud.

Quelles sont pour toi les principales valeurs du centre ?

Elles résident en 3 piliers, que sont à mes yeux, l’Europe fédérale, le libéralisme borné et la justice sociale. Le Centre, et particulièrement les démocrates sociaux, ont toujours été la famille politique européenne convaincue et parfois incantatoire, mais toujours combative pour cet idéal européen, pour une certaine idée de l’Europe. Aujourd’hui plus que jamais, cette idée d’Europe fédérale doit être portée, avec force et comme pilier de notre projet politique. «L’effort de la centralisation ne s’impose plus désormais » disait De Gaulle et les décisions exigées par les citoyens ont besoin d’être prises au plus près de leur quotidien. Régions, Municipalités, il faut leur donner les moyens de leur action ! Si l’Europe fédérale pouvait être un idéal au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, elle est aujourd’hui une nécessité. Concernant le libéralisme, il marque, à mon sens, la pensée du Centre mais doit être empreint d’humanisme. Il doit être un libéralisme encadré qui ne tombe pas dans l’individualisme exacerbé. C’est un héritage de la démocratie chrétienne à laquelle j’apporte une grande importance. Enfin, c’est un attachement profond à la justice sociale qui motive mon engagement, cette volonté de cibler en priorité les inégalités et de réduire tout handicap social ou territorial que peuvent rencontrer certains de nos concitoyens. C’est ce sens social qui caractérise à mon sens la FED.

Pourquoi t’être engagé et plus spécialement chez les JFD ?

Je me suis engagé car j’ai toujours été intéressé par la chose publique, par une famille très politique, mais il m’était hors de question d’adhérer à un parti qui ne défendait pas ce sentiment européen fédéraliste auquel je tiens tant. Et le seul mouvement qui est allé jusqu’à mettre en exergue l’Europe dans son nom était la FED et donc les JFD, l’adhésion m’est alors apparue naturelle.

img2

Romain Brutinaud et Sophie Auconie, Secrétaire Générale de la FED

Comment conçois-tu l’engagement militant ?

La fidélité est pour moi le maître mot de tout engagement. La fidélité à mes valeurs, à mes idées, à mon territoire, et à ma famille politique. Une fidélité au service de l’action de terrain, pour permettre au mieux de faire grandir notre famille. Comme le disait si bien Saint-Exupéry “la pierre seule ne peut rien mais à s’assembler elle devient temple”, je pense que cette citation illustre parfaitement ma volonté de m’engager en politique.

Quels sont les enjeux de ta fédération ?

Dans cette région Centre Val de Loire où la modération est élevée en art de vivre, la Touraine est un territoire centriste. Une force militante centriste puissante a permis de nombreuses victoires du centre et de ses alliés depuis 2014, ce qui a permis de créer un maillage d’élus de proximité, avec notamment Sophie Auconie qui donne ici une dimension particulière à la FED. Mais c’est aussi une fédération JFD en pleine extension, l’université de Tours nous apporte des militants dynamiques, de terrain qui ne demandent qu’à s’engager. Cette fédération va donc grandir dans les prochains mois, ce qui constitue mon objectif principal.