Julien Lepotier est militant UDI-FED dans la fédération de Loire-Atlantique. Il est investit au sein des UDI Jeunes du 44.

Qui es-tu ? Présente toi en quelques mots.

Je m’appelle Julien Lepotier, j’ai 19 ans et j’habite dans la région Nantaise. J’étudie le génie mécanique à l’IUT de Nantes. Passionné d’économie et d’Histoire, je suis adhérent à l’UDI et aux JFD. Au sein des JFD, je suis membre du bureau national au sein du pôle projet, où je m’occupe des questions de fiscalité et de finances publiques.

Pourquoi t’être engagé en politique ? Quelles sont les principales valeurs qui animent ton engagement politique ?

Mon engagement politique est le résultat d’un constat que j’ai pu faire. En effet, tous les gouvernements depuis les années 80 sont confrontés à des problématiques récurrentes qui ne faiblissent pas : chômage, sécurité, finances publiques etc. Face à cette observation et une certaine prise de conscience, j’ai donc souhaité agir pour essayer de faire bouger les choses à mon niveau. C’est pour cela que je me suis engagé à l’UDI et chez les Jeunes Forces Démocrates .
Je suis également un ardent défenseur de l’Europe et du modèle européen. Si sa forme actuelle ne fonctionne pas, c’est parce qu’on l’a confiée à des gens qui n’y croient pas alors que c’est pour moi le seul rempart possible face à la mondialisation et les autres puissances mondiales. L’Union Européenne doit se démocratiser et il est temps de lancer un nouvel élan pour le projet Européen que nous souhaitons mettre en avant à la FED.

image3

Comment conçois-tu ton engagement militant ?

En tant que militant, nous devons aller sur le terrain diffuser nos idées et recueillir les remarques des citoyens. Un travail de fond est aussi fondamental, nous nous devons donc d’être force de proposition car la jeunesse doit s’approprier et défendre sa vision politique et sociétale.

Pourquoi les Jeunes Forces Démocrates ?

Après mon adhésion à l’UDI, j’ai voulu m’impliquer dans la constitution du projet politique du mouvement. Les JFD, qui avaient déjà mené un travail conséquent sur le sujet, ont été la conséquence naturelle de cette volonté.

De plus, je me retrouve fortement dans la matrice idéologique des JFD comme la nécessité de lutter contre toutes les inégalités, la réforme du système éducatif et les États Unis d’Europe.

Enfin, mes rencontres avec certains cadres de la FED, tels que Jean-Christophe Lagarde et Sophie Auconie, m’ont confirmées que j’avais pris la bonne décision.

image1

 

Quels sont tes objectifs en tant que délégué national en charge du projet JFD ?

Mon premier objectif est de diffuser les idées proposées par les JFD : éducation sociale , Europe fédérale, décloisonnement de la société , refonte du statut des fonctionnaires et réforme fiscale notamment.
Mon second objectif est de trouver de nouvelles idées, sur les thèmes déjà cités mais aussi sur de nouveaux terrains : la défense, la justice, l’innovation, l’enseignement supérieur etc.
Toutes nos solutions doivent enrichir le programme que l’UDI doit présenter au français lors des élections. Une alternative réformatrice, qui s’attaque aux vrais problèmes et porteuse d’espoir
pour nos concitoyens est donc à terme mon objectif.

Quelle est la personnalité politique qui t’inspire le plus (contemporaine ou non) ? Pourquoi ?

J’ai beaucoup de respect pour le général de Gaulle, c’est un personnage qui avait une vision de la France, une grande autorité et qui a tout sacrifié pour elle, même si je ne suis pas d’accord avec tout ses choix.
Au niveau international, je me retrouve dans l’action de Matteo Renzi, qui réforme l’Italie malgré les obstacles propres à l’Italie.