A la suite de sa récente nomination en tant que Délégué Départemental de la fédération JFD des Hauts-de-Seine, focus sur Vincent Blayac.

Quelles sont pour toi les principales valeurs du centre ?

Le centre est composé d’une multitude de valeurs. Mais celles qui m’interpellent particulièrement sont l’humanisme, la tolérance entre êtres humains, mais aussi dans les idées. Mais l’Europe fédéral est sans nul doute la plus importante des valeurs qui anime notre famille politique. Dernière force politique en France à défendre ce rempart économique, nous croyons profondément en sa nécessité. Par ailleurs, cette faculté à être plus à l’écoute, moins clivant que nombre de forces politiques françaises fait la beauté et la force du centre.

Pourquoi t’être engagé chez les Jeunes Forces Démocrates ?

Au sein de la Force Européenne Démocrate, les dirigeants laissent la parole aux jeunes qui peuvent apporter des idées novatrices. Un parti en émulation qui croit en l’Europe, en l’Ecologie et au besoin de faire repartir la France par ses territoires. Un parti dynamique qui apporte de nombreuses propositions dans de nombreux domaines.

Mais c’est aussi le facteur humain de ce parti qui a finalisé mon choix. Effectivement, j’ai trouvé en Jean-Christophe Lagarde un homme politique qui parle vrai, sans langue de bois, sûr de ces convictions. Aussi, c’est l’ensemble de ces valeurs, la vraie politique, qui m’ont poussé à militer au sein des JFD. D’ailleurs, les nouveaux dirigeants, à savoir Hervé Marseille et Sophie Auconie incarnent parfaitement ces valeurs : droits, fidèles à leurs valeurs, ils confirment mon choix fait il y 3 ans.

Comment conçois-tu l’engagement militant ?

Même si aujourd’hui le militantisme passe forcément par les réseaux sociaux comme Twitter ou Facebook, rien ne remplacera le travail de terrain, le contact physique avec les citoyens. Ecouter, apporter des solutions, tel est ma conception de l’engagement militant.

Aujourd’hui un parti “à la pointe” avec son temps n’est pas un parti présent uniquement au travers d’un écran. L’engagement militant c’est parfois renoncer à une aprés-midi avec ses amis pour aller à la rencontre de ses concitoyens. Cela constitue un réel don de soi.

Finalement, le vrai engagement militant passe par le terrain et est l’expression toute simple de notre engagement citoyen. C’est d’ailleurs une des forces de la FED que d’être un parti avec une forte culture militante.

12674525_10207041027477579_135329445_n

Quels sont les enjeux de ta fédération ?

Dans les Hauts-de-Seine, nous devons combattre un Front National et un populisme, qui montent certes lentement, mais trop sûrement. Nous devons aussi, comme cela est fait depuis plusieurs années, confirmer notre position de leardership dans notre département, confirmer nos résultats lors des précédentes élections et peser pour la métropole du Grand Paris. Il s’agira enfin maintenir ce dynamisme  et l’influence JFD au sein des Hauts-de-Seine. Après l’annonce de Vincent Métivier, Président de l’UDI Jeunes 92, de ne pas se représenter, il sera nécessaire de continuer le travail initié par ce dernier.

Quels objectifs te fixes tu pour ce mandat de délégué JFD des Hauts-de-Seine ?

D’abord, je souhaiterais continuer à développer notre cercle de militants JFD des Hauts-de-Seine. Formations, actions militantes et débats sont au programme afin d’ acquérir toute la légitimité pour participer aux décisions aînées, impactant notre fédération.

Ensuite, il faudra bien sûr être complémentaire avec l’UDI Jeunes 92 en y apportant nos convictions propres, les valeurs que nous portons à la FED et notre culture militante.

Enfin, développer la cohésion de groupe au travers d’échanges avec les fédérations d’Île-de-France, car bien évidemment il s’agit de s’ouvrir et non pas de renfermer sur nous-mêmes !