A la suite du dernier bureau national des Jeunes Forces Démocrates, une décision a été prise d’organiser un Conseil Militant. Quentin Souléry, Président des JFD, répond aux questions du pôle communication.  

Pourquoi organiser un Conseil Militant ?

L’organisation d’un Conseil Militant est une première pour les JFD, nous n’avions jusqu’alors pas eu l’occasion d’organiser un tel évènement réunissant nos militants afin de débattre sur notre ligne politique et sur nos actions à venir. C’est pourquoi nous organiserons un Conseil Militant en Janvier prochain.

Je pense qu’il est plus que fondamental d’établir un dialogue entre militants JFD pour préparer les échéances à venir qui détermineront l’avenir de l’UDI. Plus que jamais, nous devons affirmer notre complémentarité au sein de l’UDI !

Mais ce Conseil Militant sera avant tout l’occasion de redéfinir notre ADN politique. Le pôle projet est actuellement en train de travailler d’arrache-pied à ce sujet. Fin décembre, les membres du pôle publieront un corpus d’idées qui sera soumis au vote. Cela permettra de remettre en avant les idées centrales que nous, JFD, jeunes démocrates-sociaux portons et défendons au sein de l’UDI mais aussi et surtout auprès des Français.

Enfin, ce Conseil Militant nous permettra, militants JFD, de nous retrouver et de nous former, que ce soit sur les idées ou la pratique militante.

Quand aura lieu ce Conseil Militant et comment comptes-tu l’organiser ?

Nous venons juste d’arrêter la date du 24 janvier avec l’équipe nationale. Ce Conseil National aura lieu de lendemain de la Convention Thématique de l’UDI Jeunes sur l’éducation et la formation professionnelle. Cela permettra non seulement d’affirmer nos positions pour une éducation sociale et intégrante, mais aussi de mobiliser un maximum de militants dans la foulée.

Ce Conseil Militant aura lieu au siège de l’UDI en partenariat avec l’Institut Jean Lecanuet [think tank des démocrates sociaux, NDLR] qui nous apportera son aide pour la formation mais aussi son expertise sur la ligne politique que nous déciderons entre militants.

Quelle stratégie as-tu en tête pour ces prochaines élections ?

Avant de débattre de la stratégie pour les prochaines échéances, je pense qu’il est avant toute chose fondamental de débattre de notre ligne politique.

La fibre sociale que dont nous sommes les héritiers doit être débattue et renouvelée grâce au travail du pôle projet, dans l’optique de réaffirmer notre identité de démocrates-sociaux.

C’est en portant un projet clair et défini que nous pourrons animer le débat d’idées au sein de l’UDI, et ainsi réussir à convaincre que ce discours est celui qui peut permettre à l’UDI d’atteindre ses ambitions. Car sans ligne claire et définie, qui peut certes être clivante, nous ne pourrons établir une stratégie qui guidera nos choix prochains.

Entretien réalisé par le pôle communication dans le cadre des « Focus sur… »