#IdéesJFD                                        A retenir, nos propositions

  • Décentralisation complète du volet réglementaire des parcs nationaux
  • Refonte du système agricole
  • Réduction des circuits de distribution grâce au développement renforcé de coopératives locales
  • Faire émerger le modèle de « Campagne durable », avant tout par des actions venant des acteurs locaux
  • Apprentissage scolaire de l’enfant accompagné d’un véritable apprentissage de l’écocitoyenneté
  • Internet & réseaux sociaux: impliquer les citoyens dans les démarches éco-citoyennes locales

Nous contacter

Placer les territoires au cœur du réveil de l’écologie

La dernière enquête de l’ADEME le souligne : les Français sont de moins en moins préoccupés par l’écologie. Du fait des temps difficiles que traverse la France, les problèmes sociaux sont en première ligne aux dépends des enjeux environnementaux. Nous pensons pourtant qu’il est possible d’intéresser les français et notamment les jeunes, sur ce sujet à conditions de pratiquer une politique de développement durable audacieuse et locale.

Pour cela, il faut redynamiser les territoires et en particulier les territoires ruraux pour en finir avec la sanctuarisation de la nature qui ignore trop souvent ses capacités à créer de la valeur économique locale, durable et responsable.

Pour en savoir plus

ADEME, étude « Les Français et l’Environnement » publiée le 20 décembre 2012

Confirmer l’évolution du label des Parcs nationaux

Le label « Parc national », et les dix parcs français, constituent un atout majeur, mais aussi un levier d’action sous évalué en France. Sans remettre aucunement en cause son caractère de protection de la Nature, le label mieux utilisé pourrait de favoriser l’entrée de la biodiversité et des cultures locales dans le champ du patrimoine, permettant ainsi une meilleure valorisation dans l’économie locale et un renforcement de l’identité des territoires.

Les JFD_UDI proposent ainsi une décentralisation complète du volet réglementaire des parcs nationaux pour redonner de la pertinence et accentuer la place donnée aux acteurs locaux qui connaissent mieux leurs territoires. Parallèlement à cela, une structure nationale établirait des processus de contrôle vis-à-vis d’une charte générale définie lors d’une concertation nationale. La reforme de 2006 a lancé une première évolution dans le bon sens, néanmoins il est possible et nécessaire d’aller plus loin et de faire ainsi des parcs nationaux un label, à l’image de l’UNESCO, « qui garantirait pleinement un contrat gagnant-gagnant entre la préservation du patrimoine et la mise en place d’une politique de développement durable des élus locaux. »

A travers l’exemple concret des parcs nationaux, les JFD souhaitent lancer des pistes de réflexion afin de réagir à la mutation des territoires ruraux. Les dynamiques géographiques actuelles montrent une tendance nette à la périurbanisation des campagnes. Ce phénomène s’accompagne généralement d’un changement de mode de vie des populations, s’orientant vers une logique plus urbaine. Les zones rurales se transforment alors petit à petit en villages dortoirs rythmés par les flux pendulaires des habitants, si ce n’est une véritable désertification.

Pour en savoir plus

Parcs nationaux de France, la Charte
Les parcs nationaux face à la mutation des territoires , Nicolas Alban, Fondation iFRAP, publié le 29 novembre 2012

Le développement durable, un levier pour redynamiser les territoires ruraux.

Le dynamisme des zones rurales ne se retrouvera pas sans une économie locale reconstruite dans un esprit de durabilité, une économie qui passe notamment par l’agriculture. L’Etat, les élus locaux et les exploitants doivent s’atteler enfin au développement d’une agriculture durable, intelligente et respectueuse de l’environnement. Ceci se fera par une transition rapide vers l’agriculture biologique avec la limitation autant que possible de l’utilisation des produits phytosanitaires et l’utilisation de nouveaux matériaux pour l’élevage tel que les copeaux de bois pour la paille litière. Cette refonte du système d’exploitation doit s’accompagner de la réduction des circuits de distribution grâce, par exemple, au développement renforcé de coopératives locales afin de rapprocher les producteurs locaux et les consommateurs. La diversification du secteur d’activité des agriculteurs semble également nécessaire, notamment à travers la valorisation des déchets non alimentaires de leurs récoltes comme nous l’évoquions sur notre article sur les agro-carburants. Les jeunes agriculteurs seront sans doute en première ligne pour initier ces changements et montrer la voie.

Sur le modèle de la ville durable, connu de tous, les JFD_UDI souhaitent également voir émerger le modèle de « Campagne durable », avant tout par des actions venant des acteurs locaux. Les collectivités territoriales ont là un immense rôle à jouer. Un tel modèle doit comprendre un volet majeur : l’éducation. C’est pourquoi l’écologie et le respect de la nature doivent prendre une place plus importante dans les écoles, et tout particulièrement les écoles rurales. Les JFD souhaitent que l’apprentissage scolaire de l’enfant soit accompagné d’un véritable apprentissage de l’écocitoyenneté.

Toucher les personnes dans la vie active est tout aussi crucial. Profitons pour cela des outils Internet, des réseaux et medias sociaux. Les élus et collectivités sont de plus en plus connectés, c’est pourquoi nous appelons ces acteurs à profiter totalement de ces outils et tout particulièrement de leurs aspects collaboratifs pour impliquer les citoyens dans les démarches éco-citoyennes locales. Ceci permettrait à la fois de renforcer le lien entre les élus et les habitants mais également de construire une éco-responsabilité collective.

Remettre l’écologie au centre du débat appartient à chacun mais essentiellement aux pouvoirs publics. Bien sûr, il faut sortir des sentiers battus et faire preuve d’un peu d’audace dans la prise de décision. En ces temps de crise économique, le développement durable peut être tout autant une source de croissance intelligente que d’amélioration du cadre de vie de tousC’est aussi une nécessité absolue pour lutter contre les changements climatiques qui nous menacentC’est pour cela qu’au sein des Jeunes UDI, les Jeunes Forces Démocrates s’associent pleinement au réveil de l’écologie, souhaité par Jean-Louis Borloo!

 

Pole Réflexion

Jeunes Forces Démocrates