#IdéesJFD                                                           A retenir, nos propositions

  • Rapprocher le monde scientifique et le monde politique
  • Un Conseiller scientifique permanent et indépendant au sein de chaque ministère
  • Un Conseiller scientifique du Gouvernement

Nous contacter


Pouvoir mieux réagir dans un monde technologique

Notre monde est chaque jour plus complexe car toujours plus technologique, plus difficile à comprendre tout en demandant des réactions toujours plus rapides. La technologie est partout, très souvent à notre bénéfice: réseaux électriques intelligents, Internet, ou encore les biotechnologies, n’en sont que quelques exemples.

Ces technologies comportent aussi des risques. Ces risques ce sont nos ministres qui doivent les gérer au quotidien, et aucun des ministères n’y échappe : par exemple ceux de  l’Intérieur et de l’Industrie avec les risques industriels ou le terrorisme technologique, de la Santé avec les pandémies, naturellement ceux de la Défense ou de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie sont en première ligne, sans oublier celui de l’Agriculture (OGM, risques sanitaires), ou même de la Culture et de la Communication…

Pourtant, nos ministres n’ont pas nécessairement une formation qui leur permet de comprendre et apprécier précisément les enjeux scientifiques et technologiques associés à leur portefeuille. Bien entendu, ils peuvent s’appuyer sur les compétences techniques de leurs cabinets, ou encore faire appel à des experts extérieurs. Mais leur cabinet est éminemment politique donc non partial, et les experts pas toujours immédiatement disponibles. De même, certains ministères peuvent s’appuyer sur un conseil scientifique (par exemple la Défense, ou encore Travail et Emploi). Mais ces structures ne possèdent pas la réactivité d’un Conseiller scientifique attaché en permanence au ministre, qui dispose d’un bureau au sein du ministère.

C’est pourquoi, les Jeunes Forces Démocrates proposent qu’au sein de chaque ministère, y compris Matignon, soit créé un poste de Conseiller Scientifique Permanent (CSP), directement rattaché au Ministre.

Ce Conseiller serait nommé pour une période de 7 ans, par une commission de l’Académie des Sciences et/ou par le Collège de France,garantissant l’indépendance politique du Conseiller et d’éviter que des conseillers complaisants soient choisis sur des bases politiques..

Ces conseillers auraient pour mission d’apporter une expertise scientifique permanente à leur ministre sur toutes les questions contenant une dimension scientifique et technologies, mais surtout de servir de trait d’union entre le politique et le monde scientifique en étant capable de comprendre et expliquer les positions de chacun. Ils seraient en fait des traducteurs, sachant parler le langage des scientifiques comme celui des politiques. Leur rôle consisterait également à veiller que les décisions politiques majeures soient, si nécessaire, soutenues et fondées par des preuves et faits scientifiques. Par leur indépendance, ils veilleraient à la neutralité et l’éthique des décisions prises par les ministres (par exemple, pour éviter des conflits d’intérêt entre le ministre de la Santé  ou son cabinet, et des groupes pharmaceutiques). Les CSP pourraient en revanche, être appeler à comparaitre devant les commissions parlementaire ou encore devant l’Académie des Sciences.

Enfin, ils conseilleraient le ministre pour développer autant que possible la recherche, soutenir l’innovation et ainsi la compétitivité de nos industries et entreprises.

Au  Premier ministre serait attaché le Conseiller Scientifique du Gouvernement. Assisté d’un Bureau scientifique (par exemple, au sein du Secrétariat Général du Gouvernement), il serait en charge de coordonner les CSP, conseiller le Premier ministre, faire le lien avec les différents organes de conseil scientifique (comme l’OPECST, l’Académie des Sciences…), mais aussi de conduite des missions de  prospective scientifique (par exemple avec le CGSP, ex CAS) afin d’éclairer les politiques de long terme.

Pole Réflexion
Jeunes Forces Démocrates

 

Pour en savoir plus

Ce qui se fait au Royaume-Uni ou en Irlande
Office of Science and Technology Policy auprès du Président des Etats-Unis